02- Chapitre deux – L’ère des constructeurs

Voici les illustrations en rapport avec le contenu du chapitre deux – « L’ère des constructeurs »

Une photo de Philippe Dreyfus, petite et de mauvaise qualité mais nous n’avons pas trouvé mieux ! Philippe Dreyfus, ingénieur chez Bull en 1962, voulait traduire l’expression "computer science". Il a construit le mot "informatique" par contraction des mots "information" et "automatique".

Plus sur Philippe Dreyfus à http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Dreyfus

Le panneau de commande d’un IBM 360 installé à la NASA. Le 360 est vraiment "LE" mainframe qui symbolise la naissance de l'informatique moderne…

Plus sur l’IBM 360 à http://fr.wikipedia.org/wiki/IBM_360, voir également http://en.wikipedia.org/wiki/IBM_360 (plus complet)

Frederick Brooks lors d’une conférence. Il était le chef du projet OS/360 et il expliqua dans un livre célèbre toutes les difficultés de ce projet dantesque : les retards s’accumulaient, les bugs étaient nombreux, le système était très lent et incomplet.

Plus sur Fred Brooks à http://fr.wikipedia.org/wiki/Frederick_Brooks, voire également à http://en.wikipedia.org/wiki/Fred_Brooks (plus complet)

De gauche à droite : Franck Carry, John Opel, John Akers et Louis Gerstner, les PDG d’IBM lors des décennies 70, 80 et 90… Les trois premiers sont issus de la compagnie et l’ont conduit au bord du gouffre, le dernier est un "outsider" et c’est lui qui l’a remis sur des rails (source IBM)

Plus sur les PDG d’IBM à http://www-03.ibm.com/ibm/history/exhibits/chairmen/chairmen_1.html

La fusée russe SEMYORKA lors du lancement du satellite Sputnik. Le lanceur SOYOUZ est un dérivé de la R-7, la fameuse fusée SEMYORKA développée par Serguei Pavlovitch KOROLEV dans les années cinquante -et étroitement dérivée de la V2 allemande- et à laquelle elle a emprunté les deux premiers étages.

Plus sur la fusée R7 à http://fr.wikipedia.org/wiki/Semyorka

Herbert Reuben John Grosch, l’auteur de la "loi de Grosch". La loi de Grosch part de l’observation que la combinaison des ressources informatiques sur une même machine a un effet multiplicateur et non pas additif. Elle s’énonce généralement de la manière suivante : la puissance réelle d’un ordinateur croît généralement bien plus vite que son coût. Elle suggère donc que d’importantes économies d’échelle sont possibles en allant vers le gigantisme.

Plus sur Herbert Reuben John Grosch à http://en.wikipedia.org/wiki/Herb_Grosch

La loi de Grosch n’était pas infaillible et c’est Bruno Lussato qui l’a remis en cause le premier -au-delà d’un certain stade le phénomène s’inverse, car pour atteindre les plus hautes performances il faut des architectures massivement parallèles…

Plus sur Bruno Lussato à http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Lussato

Parmis les premiers cow-boys de l'informatique : Ken Olsen à gauche, Harlan Anderson au milieu et un PDP-1, le troisième homme à droite reste inconnu. Créée en 1957 par Ken Olsen (avec Harlan Anderson), DEC a commencé par commercialiser des cartes électroniques pour les autres constructeurs.

Plus sur DEC à http://fr.wikipedia.org/wiki/Digital_Equipment_Corporation, voir également à http://en.wikipedia.org/wiki/Digital_Equipment_Corporation (plus complet).

Le PDP-8 de DEC considéré par beaucoup comme le tout premier mini-ordinateur qui ait vraiment compté. Ce modèle fut le premier "minicomputer" à avoir vraiment du succès puisqu’il s’en vendit plus de 50 000, c’est-à-dire plus qu’aucun autre ordinateur produit avant et lors de cette période. Le succès du PDP-8 reposait sur sa petite taille et son prix réduit ($18 000).

Plus sur le PDP8 de DEC à http://en.wikipedia.org/wiki/Pdp8

Une image classique du terminal VT100 de DEC. Le VT100 de DEC introduit en août 1978 et qui est devenu par la suite le standard pour les terminaux en mode caractère.

Plus sur le terminal VT100 de DEC à http://fr.wikipedia.org/wiki/VT100

Le terminal IBM 3279, une des nombreuses déclinaisons de la "famille" 3270. Le 3270 d’IBM était le terminal emblématique du mode bloc tout comme le VT100 était celui qui venait à l’esprit quand on pensait au mode caractère.

Plus sur le terminal 3270 d’IBM à http://en.wikipedia.org/wiki/3270

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.