Livre à lire : #Cyberbook: L’admirable saga de l’informatique et de la culture numérique

Voilà un ouvrage que je ne peux que vous recommander !

#Cyberbook: L’admirable saga de l’informatique et de la culture numérique Album – 20 novembre 2015

91oL1cZTNPL

Je suis très sensible à tout ce qui touche l’histoire de l’informatique… Et là, je n’ai pas été déçu, j’ai même beaucoup appris (à ma grande surprise !).
Les illustrations complète parfaitement un choix bien dirigé des événements et des hommes qui ponctuent ce parcours. C’est un très bon ouvrage car il donne envie d’en savoir plus de vérifier certaines affirmations… Bien joué les gars !

Publié dans Livres | Laisser un commentaire

La solution Chromebook : une alternative à considérer.

Voici une modeste conférence sur le sujet => http://www.alain-lefebvre.com/la-solution-chromebook-une-alternative-a-considerer/

Publié dans Ce blog | Laisser un commentaire

Il y a 30 ans, la toute première version de Windows était enfin disponible…

Après une longue gestation, Microsoft lançait enfin sa première version de Windows le 20 novembre 1985… Time flies!

win101resize

Publié dans Références | Laisser un commentaire

De belles illustrations, grâce à Solyme

Grâce à Solyme, on peut trouver sur Pinterest une série d’illustrations rares et intéressantes !

solyme

Publié dans Références | Laisser un commentaire

Vingt après l’IPO de Netscape… Un très bon article de Fortune.

Il y a vingt ans (déjà !) avait lieu l’événement clé qui a dessiné notre présent actuel, rien de moins !

En effet, alors que j’étais en vacances en famille dans les alpes, j’ai lu Les échos le compte rendu de l’introduction en bourse de Netscape. Je connaissais déjà cette société qui était encore, à l’époque, un nain dans un monde dominé par Microsoft, IBM et Oracle, entre autres. C’est pourtant l’arrivée du navigateur de Netscape qui a véritablement ouvert les portes du Web (et donc de l’Internet) au grand public. J’avais eu l’occasion de découvrir le Web en octobre 1994 mais, cette expérience menée sur des stations DEC avec le navigateur Mosaic, ne m’avait pas vraiment convaincu… Tout change en mai 1995 avec Netscape Navigator sur un simple PC équipé de Windows 3.1 : enfin quelque chose de simple, de facile et de pas trop exotique. La vraie découverte du Web que j’ai pu faire à cette occasion m’a marqué à jamais : je savais dès lors que le monde de l’informatique allait changer en profondeur et que je voulais accompagner ce changement.

Bien m’en a pris, ma carrière qui était déjà bien engagée à ce moment pris une encore meilleure tournure. Désormais, c’est en tant que témoin de cette période magique que j’officie, histoire de rendre un peu de ce qui m’a été donné à cette occasion…

Je vous invite donc à lire l’article de Fortune qui se trouve à http://fortune.com/2015/08/09/remembering-netscape/. Cet article est bien écrit et très complet, une vraie mine !

Publié dans Anecdotes | Laisser un commentaire

L’épineuse question de la sécurité informatique

Voilà un sujet qui concerne tout le monde, vraiment tout le monde désormais et qui, pourtant, est le plus souvent traité avec légèreté, quand il est seulement traité !

Or, ce problème (car c’est un problème, même si vous ne vous en êtes pas encore rendu compte…) va devenir de plus en plus pressant avec notre usage toujours plus large des réseaux, bientôt pour les objets après les PC et les smartphones.

Voilà pourquoi il est important de lire l’article de Laurent Poulain « Le triste état de la cyber-sécurité« . Il porte un regard lucide et pertinent sur l’état des lieux (triste donc).

 

Publié dans Références | Laisser un commentaire

On ne peut pas faire confiance aux acteurs du Cloud et voilà pourquoi…

L’histoire que je vais vous raconter ici est cruciale. Souvent, on ajoute un post sur son blog sans vraiment y accorder d’importance, mais là, je sais que ça va compter. En bref : la tendance de porter « l’informatique dans le nuage » repose, fondamentalement, sur la confiance qu’on peut accorder à ses acteurs. Cela parait évident, mais c’est tout de même bon de le rappeler. Or, la petite aventure que j’ai vécue récemment (et que je vais vous relater ici, vous l’avez compris) m’a convaincu que, non, on ne peut simplement pas leur confiance, fin de l’histoire.

Qu’on ne s’y trompe pas : je n’étais pas anti-cloud, au contraire !

J’ai accueilli cette tendance avec enthousiasme, considérant qu’elle était tout à fait justifiée, bien en ligne avec mes convictions et, ce n’est pas négligeable, avec ce que j’avais écrit sur le domaine année après année (j’ai commencé à écrire sur ce sujet en 1998…). J’étais donc très favorable à l’utilisation des services distants et ça me paraissait même la seule façon rationnelle d’agir, plutôt que de vouloir réinventer la roue encore et toujours comme on le fait trop souvent dans le monde de l’informatique.

Du coup, j’y ai eu recours largement, aussi bien pour mon usage personnel que professionnel, comme pour le LMS que j’ai mis en place à la demande de mon épouse pour son activité de formations Montessori.

Oui, mais, il y avait une condition tout de même, une condition critique, sine qua non comme dirait un juriste. Et cette condition, c’était la confiance dans les prestataires de ces services distants. Eh oui, à quoi bon un service de stockage en ligne si vos fichiers risquent d’être perdus pour un oui ou pour un non (je me contente ici d’un exemple simple, mais vous avez compris le principe…). Mauvaise nouvelle : on ne peut PAS leur faire confiance !

Comment puis-je être aussi catégorique ?

Simplement en acceptant les faits pour ce qu’ils sont : ce que je viens de vivre (de subir devrais-je écrire) démontre que Google n’est pas digne de la confiance qu’on place en lui. Et il ne s’agit pas seulement de Google (ce serait trop beau), c’est pareil pour les autres aussi : Apple, Amazon, Facebook, les fameux GAFA qui dominent désormais notre planète numérique. OK, vous avez assez patienté, passons au déroulé des faits qui parlent par eux-mêmes :

Le 11 décembre, je reçois plusieurs messages des utilisateurs de notre LMS qui s’inquiètent de ne plus avoir accès à certains contenus (les contenus en question, audio et vidéo, sont justement hébergés sur Gdrive…). Habitué à ce genre de message (« ça marche plus… ah ben si finalement, ça marche ! »), je ne me suis pas trop affolé, mais je suis tout de même allé vérifier (c’est beau la conscience professionnelle, hein !). Et là, j’ai bien été obligé de constater l’ampleur des dégâts : plus aucun des contenus stockés sur Gdrive n’était accessible depuis notre plateforme. Si j’allais sur Gdrive je constatais qu’ils étaient encore là (ouf !), mais à travers notre LMS, terminé, fini, plus rien.

Aussitôt, je fais appel au support technique de Google et je me retrouve dans une session de messagerie instantanée pendant près d’une heure avec une interlocutrice (Lala) qui m’a bizarrement fait l’effet d’un robot (ils utilisent déjà des robots pour le support ?). Bref, au bout d’une heure, le robot me dit que mon cas va faire l’objet d’une enquête (investigation). Le même jour, je reçois un premier message email qui me confirme le statut de ma requête :

Hi Lefebvre,

Thank you for contacting Google Drive!

Per our conversation, at this time I have reviewed your case and am currently waiting for my teammates to provide some information. I wanted to let you know that your case is being worked on and I will get back to you as soon as possible.

In the meantime, please do let me know if you discover any additional information that may be helpful in finding a solution.

Thanks for your patience.
If you have any more questions, please reply to this email. I’m happy to help!

Thanks !

Lala
The Google Support Team

googmess1

Le lendemain, je reçois le message suivant :

Hi Lefebvre,

Thank you for your request. I have received an email regarding your Inquiry about your Google Drive contents (a video for example) unable to be previewed from a hosting website. Unfortunately Google Drive discontinued supporting web hosting. You can refer to this link : https://support.google.com/drivekb/answer/6089022

One solution is to upload your video In Youtube and use it to embed links into your hosting site. Just a reminder, Google Drive and Youtube is not fully Integrated yet so you will still need to manually re upload the file to Youtube.

Thanks !

Oliver
The Google Support Team

googmess2N’en croyant pas mes yeux, j’essaye quand même d’aller voir les explications proposées, mais le lien ne débouche sur rien (voir ci-dessous, encore une fois je n’invente rien, hélas !)…

liengoogInutile d’expliquer que Youtube ne pouvait pas être une solution acceptable pour nous puisque la migration s’annonçait mal vu l’absence d’outil. Je réponds donc ceci (en espérant autre chose) :

What do you mean by « Google Drive discontinued supporting web hosting »?

When and where it has been annouced?
And do you realize that migrate my videos from gdrive to youtube will be an huge workload for me (I have dozen and dozen of videos for my LMS !).
The same for all the PDF (I have hundreds!).
And your link  https://support.google.com/drivekb/answer/6089022 send me to nothing… have another url to explain your position ?
Et voici leur réponse (plus que décevante) :

Hi Lefebvre,

Thank you for contacting the Google Drive Team.

I am currently handling your concern and I just need to let you know that the option given to you by the previous representative is the best that we can offer right now. I hope that you understand and you may also send a feedback to Google about supporting web hosting. You may visit : http://www.google.com/tools/feedback/intl/en/learnmore.html

If you have any more questions, please reply to this email. I’m happy to help!

Thanks !

Red
The Google Support Team

googmess3Mon message suivant est plus pressant déjà :

I do not want to be aggressive and I have great respect for what google does overall but … but your responses are completely useless!
I just wonder where is stated that the web hosting support is arrested for GDrive and you are unable to point it out!
One would think that this is stated nowhere and it is an arbitrary decision on your part …
I hope all the same he will find someone to take my request seriously and give me a serious answer, finally.
Regards.
Mais la dernière réponse est du même acabit :

Hi Lefebvre,

Thanks for the reply.

Once again, my apologies for the inconvenience. For the moment the feedback link is just our best option. I hope you understand.

If you have any more questions, please reply to this email. I’m happy to help!

Thanks !

Red
The Google Support Team

googmess4Bref, on (Google) a décidé d’arrêter cette fonction. On est incapable d’expliquer où on a prévenu (si même on a prévenu), mais on espère que notre absence de réponse vous a rendu heureux d’avoir contacté le support… Comme devais-je le prendre ?

Peu importe puisque j’ai passé ensuite deux semaines assez tendues où j’ai été obligé de migrer en catastrophe plus de 600 fichiers sur un de mes serveurs privés équipé de Filezilla (version serveur). Encore heureux qu’on ait pu mettre cela en place rapidement grâce à notre sysadmin hors pair !

Moralité : seules les solutions open source sont pérennes (les grands projets au moins) et seules ces solutions devaient être utilisées par moi, par vous, par tous. Bien entendu, je ne pense pas vous convaincre avec ma petite mésaventure, mais, honnêtement, je ne pouvais pas garder cela pour moi, sous silence. Peut-être que ce récit va éviter à l’un ou à l’autre de se faire avoir par Google et consorts dans une situation du même type.

D’un mal peut sortir un bien et, pour ma part, la leçon a porté : je vais consacrer ce début d’année à me sortir de toutes les dépendances que j’ai avec ces acteurs : terminé Gmail, Facebook, Youtube et autres. Cela va me prendre un peu de temps et, dans certains cas, ça ne sera pas très pratique, mais si je me laisse tromper plusieurs fois, alors je mérite ce qui m’arrive !

Publié dans Anecdotes | Un commentaire

« The Innovators: How a Group of Inventors, Hackers, Geniuses and Geeks Created the Digital Revolution », livre de Walter Isaacson, à lire !

Bon, le titre de ce post dit déjà tout !

Le dernier livre de Walter Isaacson (le biographe de Steve Jobs, si ça vous dit quelque chose…) est une réussite : bien écrit, bien documenté, bien argumenté, un délice !

C’est une galerie de portraits de tous ceux (et toutes celles aussi !) qui ont compté dans l’histoire de l’informatique. Ces pionniers clés, Isaacson les nomme les innovateurs et il explique comment et pourquoi ils ont réussi, chacun leur tour, à apporter la brique plus ou moins grosse qui a contribué à bâtir l’informatique dont on profite aujourd’hui.

Bref, un livre incontournable où même le portrait de Lady Ada (habituellement sans intérêt) est fascinant à lire. Recommandé sans réserve !

isaacson

Publié dans Livres | Laisser un commentaire

IBM, déclin et chûte ? Une critique du livre de Robert Cringely

Le livre de Robert Cringely « The Decline and Fall of IBM: End of an American Icon? » mérite d’être lu (même s’il y a pas de version française, pour le moment) car c’est une analyse en profondeur des raisons qui vont reléguer big blue dans les poubelles de l’histoire !

C’est sans doute triste mais c’est ainsi : IBM était l’incontestable N°1 mondial de l’informatique dans les années 60 et 70, archi dominant même… Bientôt, il ne restera qu’un souvenir de cette domination.

Publié dans Références | Laisser un commentaire

Une conférence sur l’histoire de l’informatique !

Le 24 avril prochain, conférence sur l’histoire de l’informatique dans les locaux de la fameuse école 42…
http://www.42.fr/

On vous tient au courant avec de plus amples détails dès que possible…

Publié dans Ce blog | Un commentaire